Autour de mon livre

Pourquoi avoir choisi ce titre ?

tableau dis merci mon coeur

Le titre  de mon livre n'a pas été choisi au hasard.
Il fut une évidence pour moi. Je vous offre en cadeau la photo d'un tableau fait par mes soins.

Il a un sens aussi bien sur sa couleur que sur son texte. Vous le découvrirez dans mon roman.

Ce tableau est accroché à l'entrée de notre domicile. Il fait aujourd'hui partie de notre quotidien. Il est le témoin d'une période que l'on n'oubliera jamais.


Haïti et la religion

église Haïti

Haïti est un pays ou la religion est importante. 🙏

Les offices ne sont pas que des moments de prières, de rencontres, de partages, de joies. Les chants gais et entraînants rythment la messe.

Nos amis Haïtiens sont fiers, s’apprêtent pour y assister. La salle de prière est pleine. On se munit parfois de sa chaise pour y assister. Même La durée du culte n’a aucune importance, seule la communion l’est.


Eveline au coeur pur

Mamie JANJAN

Eveline est la personne qui est la plus importante dans mon histoire. Vous la trouverez omniprésente dans mon livre "dis merci mon cœur".


Elle est pour moi, et elle le sait, ma maman noire.
Une grande dame comme il n'en existe peu sur cette planète.

Ladies and Gentleman, je suis fier de vous présenter Eveline Louis Jacques


Ma chère Eveline, que les honneurs te soient rendus ici présent par ton fervent "frère", "fils blanc 😄". je t'aime de toutes mes forces. Que Dieu te bénisse 🙏


Haïti "perles des Antilles"

port au prince

Haïti signifie "perles des Antilles" et fut en 1804 la première république libre noire du monde.
J'ai un eu un véritable choc lors de notre premier voyage à Port au Prince. Ces premières images sont toujours présente dans ma mémoire :
Malgré la nuit, l'absence de lumière dans toutes les rues, nous observons la misère de si près.
Nous entrevoyons des petits baraquements en dur de chaque côté de la route simplement éclairés par des lampes à pétrole ou par des bougies. Ces cahutes sont principalement des échoppes, des « restaurants »
À même le sol, des tas d'ordures sont déversés et certaines sont en train de se consumer. Nous nous croyons dans un livre de Zola. Quelle tristesse.😰
Rappelez-moi quel chanteur a osé chanter « emmenez-moi au bout de la terre, emmenez-moi au pays du soleil. Il me semble que la misère est moins pénible au soleil… »

La Guadeloupe, quelle frustration !

  • angie aéroport de Paris
  • Mélanie aéroport  Guadeloupe

L’île de la Guadeloupe, ses plages féeriques, ses cocktails de fruits, son rhum…

J’ai eu la chance de m’y rendre à 3 reprises. Quel bonheur me direz-vous ?

Que nenni, je ne connais que son magnifique aéroport. En effet pour se rendre en Haïti vous devez la plupart du temps faire une escale vers cette destination de rêve.


Soyons honnêtes, j’ai enragé de voir tous nos compagnons de vol descendre de l’avion avec seule préoccupation les joies du farniente.
Pour mon épouse et moi-même cela sera une autre destination ou les touristes ont déserté depuis longtemps les lieux.
Les voyages Sont interminables.


Si vous habitez en province, vous devez tout d’abord vous rendre à Paris. Sans compter les heures à passer en transit, le voyage est de près de 10 heures.
Au bas mot, entre le départ et notre arrivée il faut compter pas moins de 15-16 heures.

Difficile de rester frais comme un gardon. Angie nous gratifie sur la première photo d’un magnifique « tirage de langue ».
Quant à Mélanie, que dire !🤣

La pièce de monnaie

vue de la terrasse

Un nouveau souvenir ce matin. Cette anecdote ne se trouve pas dans mon livre.
Petit cadeau fait par ma mémoire que je vous offre avec mon cœur.


Lors de notre premier séjour en Haïti nous avions un matin fait les curieux avec ma femme.
Nous avions gravi des escaliers extérieurs de la crèche afin d’accéder au toit terrasse.
La vue était dégagée. Les collines avoisinantes d’une part, l’océan atlantique de l’autre.
J’aperçois au sol un objet rendu brillant par le soleil de cette belle journée.
Je découvre une gourde (pièce de monnaie Haïtienne). Elle n’a pas grande valeur pour nous.
Je la glisse dans ma poche. Je lui donne une valeur qui n’a pas de prix. Celle de me porter chance.🙏
Prenez soin de vous🙏❤️
petite pensée à ma chère et tendre Eveline. 🌹💖


Le petit clown

La fameuse terrasse de la crèche ou les parents aimaient se retrouver autour d'un petit punch, autour des enfants.


Et puis Junel ❤️ sur un pas de danse "Maldon" de Kassav
Nétwayé, baléyé, astiké - Kaz la toujou penpan


Junel danse sur terasse NDN
linges mosaïque NDN

Mosaïque de couleurs

Nouveau petit cadeau pour celles et ceux qui ont lu mon livre "Dis merci mon cœur".

Mosaïque d'art moderne ? Souvenir du linge séchant au soleil à la crèche Notre Dame de la Nativité. ❤️🙏.



L'artisanat local

artisanat local

Lors de nos séjours en Haïti, nous avons pu constater un savoir-faire dans l'artisanat locale. Nous avons ainsi acheté plusieurs petites plaques en forme d'animaux ainsi qu'une très belle mappemonde en bois.
Mais il y a un produit phare qu'il ne faut pas omettre d'acheter. Il s'agit du rhum BARBBANCOURT qui a été très souvent considéré comme l'un des meilleurs au monde.
A consommer sans modération 😂
Il y a eu de merveilleux moments partagés avec des parents adoptants devenus aujourd'hui des amis. Nous avions toujours dans nos valises de la cochonaille, du rosé et autres victuailles Françaises pour l'apéro du soir.
Quelques éclaircies dans notre combat titanesque que nous avons mené..


mobile sur terasse NDN

Jésus, grosse patate

Les souvenirs remontent à la surface.

Cette anecdote n'est pas dans mon livre "Dis merci mon cœur".

Je vous l'offre avec tout mon amour

Junel contemplait ce mobile accroché sur la terrasse d’Eveline. Il pointa son doigt vers les différents objets le composant.

Il dit alors « Jésus, Marie, Joseph ».

Il reprit son souffle « Jésus est une grosse patate ». Que diable lui est-il passé par la tête. Nous avons bien ri. 😂❤️

Le petit prince

couverture petit prince

Comment évoquer le sujet de l'adoption sans citer quelques phrases du petit prince d'Antoine de St Exupéry :

« Qu'est-ce que signifie " apprivoiser " ?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie " créer des liens… "
- Créer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi, qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde… »


liste démarches adoption

L'interminable liste

Le début de notre parcours d'adoption en Haïti commence par le dossier à constituer pour obtenir un apparentement.


La chanteuse Rose a sorti un morceau s'intitulant "la liste" des choses que je veux faire avec toi.

Je vous laisse découvrir notre liste à la Prévert mais celle-ci beaucoup moins

Le mépris pour les auteurs "auto-édités"


Quand une chaîne de TV a besoin en urgence de trouver plusieurs profils particuliers pour l'adoption (thème de mon livre) et que la rédac en chef ne trouve pas.
Bibi se décarcasse pour le journaliste formidable que j'ai eu pendant l'interview. Je trouve plusieurs couples (dont certains sont réticents ne voulant apparaître que floutés et voix déformées). J'appelle chacun et chacune. Ma force de persuasion fait le reste…
Le journaliste (et son équipe) vous demande d'être le fil rouge pour l'émission car j'ai été (selon eux) un excellent communicant pour l'interview et pour me remercier pour l'aide apportée.
J'accepte à mes frais d'aller à Paris (près de 600 euros en avion aller/retour dans la journée) ou au pire un Skype dans les conditions du direct. Je dis OK.
Aujourd'hui la rédactrice en chef m'appelle avec mépris, condescendance m'expliquant que je n'aurai pas de pub sur l'antenne car je ne suis qu'un "écrivain" autoédité et que la chaîne à des valeurs éditoriales… et que je ne passerai donc pas à l'antenne.
Je suis donc évincé par un monsieur édité par une maison d'édition qui a été nullissime (dixit le journaliste et l'équipe) lors de son interview. Que sans moi (dixit, toujours le journaliste) il n' y aurait pas eu -sans doute - d'émission faute de candidats.
Le journaliste et son équipe "littéralement dégoutés" m'ont apporté leurs soutiens longuement par téléphone.
J'ai appris hier soir par un nouveau coup de téléphone que l'ensemble de l'Equipe a protesté auprès du supérieur de leur rédac en chef. Elle aurait eu une sacré soufflante et passé un mauvais d'heure .
L'adoption est une cause hautement importante à mes yeux. Ceux et celles qui ont lu mon livre peuvent en témoigner. Alors oui je suis fier de m'être qu'autoédité et heureux d'être pour beaucoup un écrivaillon. Heureusement qu'il y a des personnes comme Florence et beaucoup d'autres qui ne jugent pas sur pedigree.
Tous les journalistes ne sont pas à mettre dans le même panier. J'ai eu la chance d'en croiser sur mon chemin, ils sont aujourd'hui mes amis. Merci Claire Pain et Xavier Petit💖🙏


Le coeur léger

fête crèche NDN

Anecdote qui ne se trouve pas dans mon livre.
Il y a 10 ans, presque jour pour jour, nous avions tous le cœur léger.
Des petits groupes s'étaient formés pour un petit punch, un morceau de saucisson. Certains zoukaient sur de la musique créole.
D'autres autour d'une guitare, façon feu de camp, chantaient des classiques de la chanson Française.
Impossible de dormir. Notre chère Éveline vers 22 heures poussera un grand coup de gueule "non, mais ça suffit maintenant". Tels des gamins nous avons été sermonnés. Allez hop tout le monde au lit.😂 Mention spéciale à nos amis Mélanie et Aurélien. 💖



le morceau de pastèque

Le morceau de pastèque

Dans les Caraïbes le climat est chaud et très humide. Vous avez l’impression d’avoir fait un jogging d’une heure quelques minutes après avoir pris votre douche. L’adaptation fut difficile.
Notre Éveline veille à notre bien-être. Juste avant l’une de nos comparutions, elle achètera à un petit vendeur de rue des tranches de pastèque. Un rafraîchissement qui sera fort à propos à ce moment-là.
Oui mais voilà, que faire de la peau de ce fruit une fois consommé ?
Je cherche une poubelle alors que nous sommes entourés de déchets au sol.
Éveline a bien ri. J’ai donc pour une fois jeté au sol un de mes détritus ce qui ne m’arrive jamais ailleurs.



Le club des enfants d'Eveline

  • Angie et le concours de chapeau
  • père et fils à porquerolles
  • structure gonflable
  • Eveline lOUIS-Jacques

Dis merci mon coeur - Un hymne à la vie, à l'Amour
Mais qui a eu cette idée folle un jour d’inventer « le club des enfants d’Éveline » ?
Il ne pouvait s’agir que de notre ami Aurélien.
La première édition a été créée au printemps 2010 avant l’arrivée de nos enfants. Nous étions une quinzaine de familles réunie pour partager un repas, profiter de la piscine, du jeu de boules.
L’ambiance était détendue mais toutes nos pensées voguaient vers Haïti.
Nous nous sommes promis que la deuxième édition serait « grandiose » avec la folle promesse que tous nos enfants seraient alors présents.
Notre vœu sera exaucé bien au delà de nos espérance. En effet, nous avions l'honneur d'avoir parmi nos VIP notre chère Eveline et son mari.
Ce fut un week-end magique. Une magnifique journée sera organisée sur l'ile de Porquerolles.
Lors de la seconde journée sera organisé un concours autour des chapeaux des régions de France. Aurélien fera bien les choses, il y aura même des beaux lots à gagner.
Les enfants profitèrent de structures gonflables, de la piscine, de bonbons.
D’autres éditions suivront mais les années ont eu raison de cette merveilleuse idée.


Patrick mottard

Merci pour votre soutien 


Un seul homme politique de notre région nous ouvrira ses portes, son carnet d'adresse.
Il aura l'élégance de nous faire applaudir à sa permanence lors de la galette des rois en 2011.
Il appellera notre fils "le petit lion". Je n'oublie pas. Le hasard a fait que nous nous retrouvions il y a quelques jours. Merci monsieur Patrick MOTTARD.💖🙏



Sujet tabou ?

sujet tabou, l'argent

L’adoption est un acte à ne pas prendre à la légère. Le parcours est semé d’embûches plus ou moins importantes pour l’ensemble des parents.


Il y a un paramètre qu’il ne faut pas omettre au moment de se lancer dans cette aventure. L’aspect financier est important. Les frais de procédures varient en fonction des pays.


La transparence sur ce point est importante, aussi le site du ministère des Affaires Étrangères donne toutes les informations pour les futurs parents.


Il s’agit là des frais fixes. À cela il faut rajouter les billets d’avion pour le couple, les frais d’hébergements.
Attention, rien n’est inscrit malheureusement dans le marbre.


Si nous ne devions faire au départ qu’un seul voyage d’une semaine environ, au final nous en ferons 5.
Hélas, vous ne maîtrisez pas les changements des lois du pays, les aléas…
Comme beaucoup nous avons été étranglés financièrement. Nous n’avons jamais pensé une seule seconde abandonner notre projet d’avoir un enfant.

Quelle que soit la somme dépensée, aujourd’hui elle a fructifié au-delà de nos espérances.💖🙏


Ma première interview

Patrick BELLI, dis merci mon coeur

Par Florence VILLENEUVE

Bonjour Patrick.
Bonjour Florence. Merci beaucoup avant toute chose pour votre gentillesse.

1/ Pouvez- vous vous présenter afin que vos lecteurs vous connaissent mieux ?

D'ici quelques semaines , je franchirai le cap du demi siècle. Je suis un homme qui aime profondément les gens. La discussion , l'échange m'enrichissent en m'apportant une ouverture d'esprit incroyable.
Le repli sur soi, selon moi , est la mort assurée de l'esprit.

2/ Comment vous est venue l'idée d'écrire ?

Cela a été avant tout un exutoire, une thérapie. Je devais exprimer sur papier mes plus profondes souffrances, les faire jaillir telles les laves en fusion d'un volcan.
L'accalmie ne pouvait que passer par cette étape.

3/ Est ce votre métier ?

Pas du tout. J'ai , pendant des années, travaillé dans le milieu bancaire. J'ai occupé de nombreux postes à responsabilités avant de faire le grand saut en allant m'installer au Maroc et plus particulièrement à Marrakech afin de me recentrer autour du cercle familial.


4/ Pouvez- vous nous parler de votre premier roman ?


Ce premier roman a été long à écrire. J'ai commencé son écriture en 2010 et j'ai terminé de l'écrire fin aout 2020.
Pendant plusieurs années , je n'ai pas eu la force de faire remonter à la surface les fantômes du passé.
Il se nomme "dis merci à mon coeur"- un hymne à la vie , à l'amour. Il retrace, sous la forme d'un tableau de bord, le parcours titanesque que notre couple a traversé pour adopter un enfant. Nous étions bien béotiens avant de nous lancer dans cette aventure. Nous pensions que cela serait simple. L'histoire a été au combien toute autre. C'est pour cela qu'une autre phrase est importante sur la couverture de mon livre: Toujours y croire , ne jamais abandonner.

5/ A la lecture de votre roman , je constate que votre roman est du registre témoignage ? Pourquoi ce choix ?

Comme expliqué précédemment, il a été écrit avant tout pour moi.
Une fois terminé , il paraissait évident que ce témoignage apporte de la force à des couples qui entament un projet d'adoption. Leur dire que quoiqu'il puisse vous en couter, battez- vous avec vos tripes, votre coeur et le Saint Graal sera au bout de votre chemin.
Ce livre est aussi un message fort pour tous. Chacun de nous traverse des moments compliqués, des galères plus ou moins importantes. Il est aisé de baisser les bras, de ne plus croire au lendemain qui chante. Ne vous laissez pas sombrer, ne tombez pas du coté obscur de la force. Réveillez votre flamme intérieure. Battez - vous . Toujours y croire , ne jamais abandonner.

6/ Quelles sont les valeurs fondamentales à vos yeux ?
L'honnêteté, la fidélité, le respect de l'autre. Etre vrai envers soi-même et envers les autres.


7/Pensez - vous changer de registre pour votre second roman ?

Il est encore trop tôt pour le dire. D'autant plus que ce premier roman n'est que la première partie de mon projet. Je souhaite l'adapter et l'interpréter sur scène dès que possible.
L'idée du deuxième roman est présente dans un petit coin de ma tete. Il sera sans doute encore pour partie autobiographique.

8/ Ce roman a longuement muri avant d'aboutir ? Pour quelles raisons ?
Malgré une médiatisation (presse locale, interviews, radio , télévision) je dévoile la partie la plus intime de ma vie , de celle de ma femme , d'autres personnages au travers de courriers , de témoignages poignants, bouleversants tous plus authentiques les uns que les autres.

9/ Avez - vous des retours de lecteurs ou de lectrices ?

Oui. Les premiers retours ont été pour certains au - delà de ce à quoi je pouvais m'attendre. Mes larmes ont coulé tant l'émotion fut forte. Je n'ai pas triché une seule seconde dans ce roman et je pense que les lecteurs y ont été sensibles.

10/ Avez- vous trouvé aisé pour vous faire éditer ?


Mon manuscrit a été envoyé depuis peu dans plusieurs maisons d'éditions. Il est donc trop tôt pour avoir des retours. Je me refuse aux propositions reçues par les maisons d'édition à compte d'auteur.

11/ Avez- vous d'autres projets d'écriture ? Lesquels ?


Le second projet sera ( si cela doit se faire) la suite d'une partie de l'épilogue du roman. Il racontera notre aventure de vie dans un autre pays , une autre culture , des rencontres merveilleuses, des anecdotes incroyables.

12/ Où trouvez - vous votre inspiration ?
La vie est un grand roman qui ne se termine qu'à notre dernier souffle.

13/ Comment écrivez - vous ?


La majeure partie du temps devant mon ordinateur. Une petite partie de mon roman a toutefois été couché sur papier.

14/ Quelles sont vos motivations pour vous faire connaitre ?

Ce qui est certain, je ne fais pas cela pour devenir "célèbre". Je vais me répéter mais j'ai besoin d'échanger , de communiquer, de transmettre des émotions, des messages. Cela peut paraitre paradoxal mais j'ai besoin que cela se fasse au travers de la parole et non de l'écrit.
Peut-être, ai-je juste besoin "d'être aimé"?

15/ A qui confiez- vous vos écrits en premier ?



J'ai participé à une formation pour les cadres en phase de reconversion professionnelle. Deux participantes avec qui j'ai parlé de mon livre en cours d'écriture ont accepté de jouer à un jeu "stop ou encore". Je leur ai livré mon travail en cours. Elles me feront un immense compliment " tu as du talent dans tes mains ", tu dois continuer. Elles m'ont donné ce souffle qui me manquait pour poursuivre mon livre. Par la suite il y a eu deux béta lectrices et deux de mes amies( dont l'une est journaliste et rédactrice). Elles ont joué le rôle que j'attendais: la franchise.
Je me suis refusé d'impliquer ma famille.
Seule ma femme a lu mon roman une fois terminé. De sensibilité littéraire , elle me fera un magnifique compliment " tu as accouché d'un bien beau bébé".


16/ Etes - vous sensible à la critique littéraire ?


Avant la plus belle des récompenses est celle que l'on reçoit des lecteurs.


16/ En dehors de l'écriture, quelles sont vos passions ?


J'aime découvrir de nouveaux pays , sortir des sentiers touristiques imposés.
J'aime tout ce qui touche aux nouvelles technologies.


17/ Quel est votre plus beau souvenir à l'écriture de ce premier roman ?


Les dernières phrases du roman. Elles ne sont pas miennes mais ont été d'une telle évidence avant de mettre le point final.


18/ Quels auteurs vous ont donné envie d'écrire ?


Marcel Pagnol, René Barjavel sont les deux auteurs de ma jeunesse. Le premier est pour beaucoup dans mon ADN


19/ Lisez - vous ? Quel genre de lecture ?


J'aime lire même si je dois reconnaitre que c'est par période.
J'aime beaucoup des écrivains tels que John Grisham, Harlan Coben, Dan Brown.
Plus près de nous , Didier Van Cauwelaert, peut -être parce qu'il est niçois comme moi.


20/ Quelle est votre citation préférée ?


"A ceux qui resteront fidèles lorsqu'il sera moins facile de l'être"( Jean Jacques Goldman).


21/ Thé ou café ?


Vous prenez pour Catherine Ceylac ?
Que cette émission manque au PAF.
Je suis café. J'adore toutefois le thé à la menthe.


22/Votre plat préféré ?


Le gratin dauphinois.


23/ Pouvez - vous nous donner une de vos qualités ?


La pugnacité.


24/ Avez- vous des défauts ?


Oh que oui. L'impatience, l'impulsivité, colérique..


25/ Avez - vous quelque chose à ajouter ?


Je voudrais remercier ma femme. Si je suis ce que je suis devenu , c'est grâce à elle. Elle est celle qui me soutient contre vents et marées. Elle est mon autre.
Je vous remercie de cette entrevue .Je pense que vos lecteurs se feront un plaisir de discuter avec vous .
J'ai passé un agréable moment en votre compagnie .MERCI .

Le grand gaillard et la couche 

aurélien, dis merci mon coeur

Aujourd’hui, je veux rendre hommage à mon ami Aurélien.


Rien ne nous prédisposait à nous rencontrer mais une nouvelle fois le hasard en a décidé autrement.
Ce monsieur fera beaucoup, croyez-moi pour la cause des parents adoptants. Il a une place importante dans notre histoire.

Comment décrire cet homme ?
Bon son premier défaut est d’être un fan de l’Olympique de Marseille. Le second est qu’il est difficile de placer un mot dans une conversation.
Mélanie, sa femme ne me contredira certainement pas

Trêve de plaisanteries ; Aurélien est d’une grande générosité, altruiste. Il ne refusera jamais de tendre sa main pour aider son prochain. Sa grande bonté, croyez-moi, lui a même joué de bien mauvais tours. Nos congénères ont parfois la mémoire courte.

Je vais vous dévoiler un secret. Cet homme nous a fait mourir de rire à de très nombreuses reprises. En effet Aurélien ne supportait pas la vue d’une couche souillée de son fils.


Imaginez-vous prendre son enfant à bout de bras, tel un paquet, et avoir le haut-le-cœur.
Ce grand gaillard proche de vomir ses tripes pour quelques crottes de son fils.

Mélanie s’inquiétera de cette situation. Mais comment fera-t-il lorsqu’elle ne sera pas présente à la maison. La réponse fut toute trouvée par Aurélien : j’appellerai ta mère😂


juste de passage sur cette terre

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies